L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 7Dtetiereconso_web-1030x130.png.

Que l’on vive seul.e ou en famille nombreuse, ou avec toutes les variations possibles entre les deux, il y a une activité à laquelle on ne peut échapper… La lessive !

Des montagnes de vêtements sales qui s’empilent. Des bidons de plastiques de produits lavants, d’adoucissant… N’oublions pas non plus les pré-détachants, les lingettes color-stop, les produits anti-calcaire…

Ouille! Mon porte-feuille se meurt! L’environnement aussi.

Alors que pour des cacahuètes on peut se faire un stock de lessive maison, saine et efficace.

Un adoucissant ultra bon marché qui de plus entretient la machine (et les couleurs des fringues, et leurs mailles).

Le premier geste écolo conscient et volontaire que j’ai posé a été de supprimer l’adoucissant. J’avais vu ces articles sur les perturbateurs endocriniens présents dans nos produits d’entretien – entre autre. (je vous conseille d’ailleurs d’aller lire celui-ci d’Eco-Conso : https://www.ecoconso.be/fr/Perturbateurs-endocriniens-les ou encore celui-là : http://tempsreel.nouvelobs.com/planete/20150310.OBS4279/perturbateurs-endocriniens-ce-qu-on-sait-ce-qu-on-ignore-encore.html ).

Adieu adoucissant et parfums d’intérieur pour commencer. Je l’ai rapidement remplacé par du simple vinaigre alimentaire !

Celui que l’on trouve partout, qui ne coûte pratiquement rien et qui est tellement multi-usage qu’on pourrait lui consacrer un livre entier.

En le mettant dans le bac prévu, même pur, il ne détériore pas la machine, que du contraire ! Super anti-calcaire, il arrive dilué dans le tambour et ne rongera donc pas le caoutchouc du hublot ou d’ailleurs.

C’est enfin un super destructeur d’odeurs.

Seconde étape : la lessive en tant que telle.
J’ai tenté les noix de lavage, pas super convaincantes sur les tâches.
J’avoue ne pas avoir encore essayé la lessive au lierre ni à la cendre…

Mais j’ai trouvé mon bonheur avec des copeaux de savon de Marseille enrichis directement de bicarbonate pour renforcer l’action nettoyante et purifiante. Ce sont ceux que j’utilise depuis des années (avant l’arrivée de ma fée ainée, donc au moins 7 ans) et que je propose sur mon eshop.
On peut les utiliser purs mais il faut alors mieux laver « à chaud » afin de garantir leur dissolution et éviter les traces blanches sur les vêtements ; ce n’est pas du meilleur effet…

Si vous savez cuire des pâtes, vous savez faire votre lessive !

Une casserole qui servira à d’autres choses, pas besoin qu’elle soit réservée à ce seul usage, de l’eau du robinet et les paillettes enrichies. Il suffit de mettre de l’eau à chauffer, 3 litres et d’y rajouter 5 dosettes de paillettes, sans laisser bouillir – la soirée mousse dans la cuisine, c’est moins sympa qu’il n’y parait….

#cestduvécu

Dès que les copeaux sont dissouts, il ne reste qu’à laisser poser 24 heures. Au bout de ce laps de temps, la lessive se sera figée en un amas gélatineux… Pas de panique ! c’est normal. On sort son mixer plongeant, quelques petites minutes et c’est terminé ! Deux fois 5 minutes de « travail » et nous voila avec 3 litres de lessive naturelle.

#fairesoimemecaprenddutemps

Un sac d’un kilo de copeaux comprend entre 90 et 100 dosettes.
Avec 5 dosettes, on fabrique 3 litres. Donc environs 60 litres de lessive.

Je ne suis pas fan de mathématiques, mais voici mon petit comparatif :

(ps : j’ai été sur le site d’une grande enseigne qui affiche ses prix en ligne et est réputée pour ses tarifs bon marché)

Soit en coût unitaire de lessive :

En sortant ces chiffres sous forme de joli graphique (j’ai fait de mon mieux) :

#fairesoimemecacoûtecher

Bref, cela ne m’a pas coûté un rein, je n’utilise que des produits sains et cela n’a en aucun cas empiété sur mon temps libre. Les enfants prennent même plaisir à participer à la fabrication de la lessive.
 

  • Maman, tu fais de la soupe pour ce soir ?
  • Non, Choupette, c’est de la lessive…
  • Haha, je le savais, je t’ai eue !

#humourdenfant

Ni contraignante, ni coûteuse, la lessive maison est un super exemple de l’écolonomie facile !

Emi

Plus d’infos, ici !