Un petit week-end à Malte ?

Difficile de ne pas se laisser surprendre par ce petit archipel entre Orient et Occident. C’est au large de la Sicile et de la Tunisie, au carrefour des routes maritimes de la Méditerranée, que s’imposent ces petites îles.Aucune civilisation méditerranéenne n’a détourné sa route de l’archipel, y laissant chaque fois son empreinte. Que de richesses ! Les amoureux de tous âges viennent admirer La Valette ou Mdina, passionnantes cités d’art si bien conservées, où chaque monument porte la marque chevaleresque.  N’oublions pas la nature, car s’il existe peu de plages de sable, c’est pour mieux se réfugier dans les petites criques sauvages ou pour s’adonner à la plongée. L’ouest de Malte et l’île de Gozo, bucoliques à souhait, se prêtent si bien à la randonnée. Découverte !

La Valette

Mosaïque aux influences nombreuses, ancien carrefour entre l’Europe et l’Orient, La Valette est aujourd’hui une ville européenne resplendissante aussi riche en histoire qu’en culture. Multiculturelle mais avant tout méditerranéenne, la capitale de Malte lie l’élégance britannique au charme des demeures somptueuses de l’Italie, le tout orné d’influences orientales. Véritable ville-musée, elle propose une diversité importante de visites et monuments qui vous transporteront sur les traces de son passé fascinant.

Falaises de Dingli

Les falaises de Dingli figurent de remparts naturels de l’île, constituant le point culminant de Malte avec leur 250m. Elles exhalent un charme envoûtant, fascinant le spectateur avec leurs palettes de couleur et dénivelés rocheux surplombant les vagues. Les falaises de Dingli sont d’autant plus splendides en été, laissant entrevoir des couchers de soleil mémorables.

Les Trois Cités – Cottonera

Les magnifiques Trois Cités sont trois péninsules entourées d’eau et formant une sorte de trident symbolique aux noms chargés d’histoire : Senglea, Vittoriosa et Cospicua. C’est depuis les jardins d’Upper Barraca, du haut des fortifications de La Valette, que les Trois Cités apparaissent dans toute leur splendeur méditerranéenne. Un port et des docks encore actifs occupent une partie du front de mer des Trois Cités. Ils s’adossent à des quartiers veillés par les bastions et les forts gardant chaque avancée de terre.

Mdina

Ancienne ville médiévale fortifiée, Mdina est la sœur jumelle de Rabat. A l’origine, il s’agissait de la même ville, Melita, prise d’assaut par les Arabes au IXeme siècle, puis par les Normands, enfin par les Espagnols. De ces différentes influences, Mdina a hérité d’un patrimoine architectural de toute beauté. Elle se déploie aujourd’hui comme mosaïque transculturelle dont les petites ruelles labyrinthiques mènent à d’innombrables monuments remarquables.

Ile de Gozo

Petite sœur de l’île de Malte, Gozo déploie un mode de vie radicalement différent, marqué par son tempérament rural, son charme demeuré intact sans oublier sa sérénité envoûtante. Et bien sûr, ses chats, presque aussi nombreux que ses habitants. Entre balades reposantes et sessions de bronzette sur ses plages splendides, une multitude de visites vous attendent, permettant d’aborder de plus près l’héritage culturel et historique de l’archipel.

Que manger à Malte ?

Les pastizzi

Commençons ce tour gastronomique par la friandise la plus populaire de Malte, le pastizz, que vous pourrez trouver, sans surprise, dans une… pastizzeria. Les pastizzi sont de petits feuilletés farcis avec de la ricotta ou de la purée de pois.

Le ftira

Le ftira est un type particulier de pain plat, percé en son centre et enduit d’huile, de tomate, d’ail et d’oignon. C’est vrai qu’il ressemble un peu à un bagel recouvert d’amour méditerranéen. Il parait que c’est à Gozo que l’on prépare les meilleurs ftiras.

Le stuffat tal-fenek

Ce plat, ou toute autre préparation à base de lapin d’ailleurs, est considéré comme la spécialité nationale de Malte. On le fait cuire lentement (pendant des heures) afin que la viande se détache facilement de l’os et se fonde dans une riche sauce à base de tomates, de vin rouge et d’ail. Chacun a sa propre opinion sur l’accompagnement idéal du stuffat tal-fenek – des légumes aux pâtes en passant par le pain maltais.

Vous souhaitez recevoir votre journal par email le dimanche, notre agenda du week-end le jeudi et ne rien manquer de nos actus, de nos concours ou des meilleures offres de nos partenaires ?
Inscrivez-vous à nos newsletters !