Avant de s’intéresser aux personnes qui fêtent la Saint-Nicolas chaque année, il est bon de se rappeler l’origine de ce personnage. A l’origine, Nicolas de Myre est né en Turquie entre 250 et 270 après JC. Il s’était donné pour mission de veiller sur les enfants avec lesquels il était bienveillant et protecteur. Il était un chef religieux qui a mis sa fortune au service des plus démunis. Il offrait de la nourriture aux plus pauvres. Il est ainsi devenu le saint patron des enfants et est fêté le 6 décembre. A l’origine et jusqu’au 19ème siècle, on offrait des friandises, des biscuits, des fruits secs et des fruits séchés avant que le chocolat ne vienne s’ajouter à partir du 20ème siècle. Offrir des cadeaux est un phénomène assez récent. Après sa mort, il a alimenté de nombreuses légendes et est devenu le saint patron de plusieurs régions et corporations. Il est le patron de la Russie et de la Lorraine. Dans cette région française, les fêtes se multiplient à l’approche du 6 décembre : défilés, marchés artisanaux, cortèges et accueil de saint Nicolas en grande pompe.

Il est aussi le saint patron de nombreux métiers et confréries : les bateliers, les mariniers et les navigateurs de manière générale. Le long des voies navigables, on retrouve de nombreuses chapelles qui sont dédiées à saint Nicolas. Il est évidemment le patron des écoliers et des enfants. Il est aussi fêté par les célibataires garçons qui ont atteint la trentaine. Les prisonniers l’ont aussi comme patron. Nous n’oublions pas les employés d’administrations. Ils sont encore nombreux à célébrer cette festivité et à se retrouver autour d’un petit repas offert par le patron. C’est l’occasion de retrouver ses collègues dans un contexte différent que celui du travail. Cela permet de resserrer les liens et de, parfois, repartir sur de bonnes bases.

Le Père Fouettard accompagne saint Nicolas dans tous ses voyages. Il porte différents noms selon les régions qu’il visite. Si saint Nicolas donne des cadeaux aux enfants sages, ceux qui ne le sont pas rendent une petite visite au Père Fouettard et reçoivent, en théorie seulement, un coup de martinet. Plusieurs voix se sont élevées pour critiquer que le Père Fouettard soit noir de peau et dans le rôle du mauvais. Historiquement, ce n’est pas du tout le cas. Ce bonhomme, complètement blanc, était le compagnon du saint patron des écoliers. Pour éviter que saint Nicolas ne soit couvert de suie en glissant le premier dans la cheminée, le Père Fouettard passait devant lui. C’est pour cette raison qu’il est représenté couvert de suie.

Les pays qui célèbrent la Saint-Nicolas sont bien évidemment la Belgique, le Nord et l’Est de la France, le Luxembourg, les Pays-Bas, l’Allemagne, l’Italie, les pays de l’est, la Grande-Bretagne, la Grèce, Chypre et certaines cantons suisses.

Vous souhaitez recevoir votre journal par email le dimanche, notre agenda du week-end le jeudi et ne rien manquer de nos actus, de nos concours ou des meilleures offres de nos partenaires ?
Inscrivez-vous à nos newsletters !