Côte d’Or plonge les visiteurs belges et autres touristes au cœur de son histoire. A deux « bouchées » de la Grand’Place de Bruxelles et du Manneken Pis, la marque de chocolat ouvre son tout nouveau magasin.

Depuis plus de 130 ans, Côte d’Or ravit les amateurs d’or brun. Rapide coup d’œil dans le rétroviseur. Tout a commencé en 1883, lorsque Charles Neuhaus, maître chocolatier, a créé la marque Côte d’Or, en référence à la Gold Coast, entendez le Ghana d’aujourd’hui, pays qui fournit une partie des fèves de cacao. Depuis, l’histoire de la première tablette est devenue une saga avec plus de cent produits et saveurs différents.

Aujourd’hui, la marque s’offre une vitrine de luxe au cœur de la capitale. Sise au numéro 5 de la rue de la Tête d’Or, soit à deux pas de la Grand’Place et du Petit Julien, la boutique a l’ambition de vous en mettre plein les mirettes. Lisez plutôt : façade historique classée au patrimoine mondial de l’Unesco, chocolat coulant à flot, plantes exotiques qui recouvrent les murs et même un pachyderme, visible depuis la vitrine, qui n’est autre qu’une fontaine de chocolat !

La porte de la maison de maître bruxelloise à peine franchie, le visiteur est directement plongé dans l’univers iconique de la marque à l’éléphant. Les amoureux du chocolat peuvent y trouver les produits phares, des coffrets exclusifs mais également en apprendre davantage sur le parcours belge de la marque.

Il n’est pas surprenant que Côte d’Or revienne au centre-ville. Des décennies durant, la chocolaterie de la gare de Bruxelles-Midi a laissé échapper les irrésistibles effluves de son chocolat fondant. Par ailleurs, la marque avait déjà lancé une boutique « pop-up » (NDLR: magasin éphémère), entre 2008 et 2012, nichée au cœur du Petit Sablon.

Quant à l’avenir proche, il se fera avec les Diables rouges, première nation mondiale au classement Fifa et fraîchement élue « équipe de l’année ». En effet, l’éléphant profite des résultats et du rayonnement international d’Eden Hazard et compagnie pour devenir le nouveau partenaire des formations masculines mais aussi féminines, et ce à partir de janvier 2020, sous la devise « We Go For Gold ».

Thibaut Van der Noot

Vous souhaitez recevoir votre journal par email le dimanche, notre agenda du week-end le jeudi et ne rien manquer de nos actus, de nos concours ou des meilleures offres de nos partenaires ?
Inscrivez-vous à nos newsletters !