L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 7Dtetiereconso_web-1030x130.png.

Je simplifie mes recettes

Je ne suis pas Philippe Etchebest ni Cyril Lignac. C’est donc tranquilou avec mon meal planning, sans prise de tête. Plus c’est simple et c’est bon !

J’adore manger. J’aime bien faire la cuisine – du moins quand j’ai le temps et que je n’ai pas les crocs. Mais au quotidien, pas besoin de mettre les petits plats dans les grands.

D’un, on n’a pas le temps. De deux, ça coûte un bras.

Cela ne signifie pas cependant de se ruer sur la malbouffe… Des choses faciles et saines que tout le monde aime à la maison.

Bien sûr je n’hésite pas à tester des nouvelles choses – du moment qu’elles entrent dans mon budget et mes compétences culinaires : Des cuissons en 7h, en croûte, … ou des ingrédients chelou à plus de 50€ le kilo… ou encore du matériel de compète de pro étoilés Michelin…

Non mais ho ! Merci, mais non merci.

​Des courses mensuelles

Je m’organise un maximum. Et j’évite d’aller au magasin un max aussi. (Sauf pour les produits frais, ca restera hebdomadaire au minimum).

Mais je me tiens à ma liste que j’ai réalisée lors du meal planning et j’évite de me faire tenter

En reprenant mon meal planning, j’estime les quantités nécessaires. Comme les recettes ont été simplifiées, je me retrouve avec des aliments récurrents – De la nourriture de base, dans le bon sens du terme. De l’habituelle donc.

Je mets mon congélateur au boulot. Quand j’y arrive, je prépare en partie certains plats (du batch cooking – on y reviendra une prochaine fois). Ca demande un peu de temps en amont, mais tellement de temps gagné par la suite !

Je cuisine en double

Et j’économise du temps, de l’argent et de l’énergie ! Je stocke et je me la coule douce pour les jours où je ne veux pas cuisiner.

​Prenons l’exemple de la bolognaise parce que j’adore ça.

Si j’en fais 1 litre pour le repas du soir: 15minutes de préparation. 4heures de cuisson. Approximativement…

Si je dois en faire 10 litres pour 10 repas , est ce que ça va me prendre 2h30 de préparation et 40 heures de cuisson ?

Oui…

Si je fais 10 fois 1litre, réparties donc en 10 séances.

Mais si je les fais en une fois… J’aurais peut-être 30 minutes de prépa (ces oignons à émincer sont une plaie et me font toujours pleurer comme un veau) mais ce n’est pas un investissement temps trop conséquent…

J’avais tendance avant à tout congeler, mais je stérilise de plus en plus des bocaux que je trouve en seconde main, que je conserve à la cave ou dans le garde-manger.

Vu que tout a été cuit en même temps, c’est de l’électricité consommée en moins ! Et qui dit gain d’énergie, dit économies aussi !

Et puis vu que j’ai du stock pour les jours « sans », où je n’ai pas le courage ou le temps… ou les jours « avec » où j’ai invité toute la smalla sur un coup de tête et à l’improviste mais sans avoir prévu les courses (parce que oui, j’ai beau faire mon meal planning et tout et tout, l’imprévu ça existe. La Vie aussi. Trop de psychorigidité, ce n’est pas sexy)

Je suis donc à l’aise dans tous les cas de figures !

Ça marche pour plein de choses  – en dehors de la bolognaise!

Puis, cuisiner volontairement de trop, ça  donne de bons restes pour le lunch du lendemain – voire du surlendemain… Des portions à congeler pour les jours où je suis seule à la maison…

C’est bénéfique à tout niveau !

Pour plus d’infos, c’est par ici.