7Dimanche répond à vos questions !

Une comédie familiale réalisée par Michel Hazanavicius à découvrir dès le mercredi 19 février prochain dans les salles obscures.

L’histoire

Dans le nouveau film de Michel Hazanavicius, le papa de la version cinématographique du truculent personnage OSS 117, on suit les aventures d’un père veuf confronté à l’émancipation de sa fille unique. En passant des primaires au collège, celle-ci s’éloigne et vit sa vie d’adolescente. Et dans les histoires que le duo se raconte sous la couette, le « Prince papa » devient un personnage de second plan, oublié, qui doit laisser sa place au nouveau protagoniste : le « Prince boyfriend ». Et le metteur en scène de s’amuser dans ces deux mondes, ou quand la réalité répond à la fiction et vice-versa.

Notre avis

Une louche de « Vice-versa », une pincée de « Toy Story », une cuillère à soupe de « Charlie et la chocolaterie » et un zeste de « The Truman Show » et vous obtenez ce « Prince Oublié ». Autrement dit, Michel Hazanavicius mange à tous les râteliers. Sans ménagement ! Sauf que le cinéaste ne possède ni la recette magique de Pixar, ni la fougue visuelle de Tim Burton et encore moins le talent de l’illustre Peter Weir. Même armé des meilleures intentions du monde, le quinquagénaire ne parvient pas à proposer un geste cinématographique qui soit formellement neuf et fondamentalement passionnant. Reste une sympathique comédie familiale dans laquelle Omar Sy (la figure paternelle) et François Damiens (l’antagoniste) s’amusent comme des fous. Les plus jeunes spectateurs s’éclateront. Les parents les plus indulgents, quant à eux, devraient décrocher l’un ou l’autre sourire.

Thibaut Van der Noot