7Dimanche suspend ses parutions. Retrouvez ici les réponses à vos questions !

Chez nous, pas de bouteille d’eau. On utilise l’eau du robinet que l’on met dans une jolie fontaine en verre au frigo. J’y rajoute des perles de céramique aux EM qui purifient et vivifient l’eau et atténuent le goût éventuel.

L’aspect économique

Une bouteille en plastique d’une eau « de marque » française coûte 0.56€/L. Si je ne m’emmêle pas les pinceaux en calcul, un litre d’eau du robinet coûte 0.00516€ (un ménage wallon payant 516€/an pour une conso de 100m³.) Si nous buvons nos 1,5l quotidien par membre de notre petite famille, cela représente un peu plus de 2700 litres par an.

Le coût pour le l’eau en bouteille serait donc de 1500€ annuels. La même quantité bue au robinet aurait un budget annuel d’à peine 15€. On pourrait donc pratiquement partir en vacances sur l’économie réalisée !

L’aspect écologique

Pourquoi achète-t-on des bouteilles d’eau, alors que l’eau du robinet est bien moins chère ?
Les marques ont réussi à nous convaincre que l’eau en bouteille était meilleure et plus saine.
Mais lors de blind tests, les gens préfèrent souvent l’eau du robinet. L’eau est également le produit alimentaire le plus contrôlé.

De plus certains fabricants privent les populations locales de leurs ressources. Pour fabriquer une bouteille d’un litre d’eau en PET (polytéréphtalate d’éthylène), il faut 100ml de pétrole, 80g de charbon, 42 litres de gan et 2 litres d’eau. C’est en gros la répartition de l’empreinte carbonique dans le processus de fabrication de la bouteille… Un tiers pour le transport des matières premières, un tiers pour la fabrication de la bouteille ; le dernier tiers couvrant le nettoyage, remplissage, entreposage et packaging de ladite bouteille. Reste encore à rajouter à tout cela la distribution…

En Europe, selon les pays, on recycle 20 à 49% des bouteilles plastiques – la plupart étant décyclée en plastique de moins bonne qualité qui ne pourra plus être recyclé par la suite. Ce n’est donc pas une solution. (Source: www.reporterre.net)

« Moi, j’aime pas l’eau du robinet… »

Connaissez-vous les EM ? C’est l’abréviation internationale pour « micro-organismes efficaces »
Ils sont collectés dans la nature et ne sont ni modifiés, ni manipulés. Invisibles à l’œil nu, ils conduisent tous les processus métaboliques importants pour la vie depuis des milliards d’années.

Que font-ils à l’eau ? Ils ont entre autres une action purifiante : ils neutralisent le chlore, le calcaire et les traces éventuels d’autres éléments. Progressivement, l’équilibre se rétablit et la qualité de l’eau s’améliore. Ce qui impacte le goût de façon positive.

Ces perles de céramique contiennent un « cocktail » d’environ 80 souches différentes de micro-organismes efficaces et bénéfiques, répartis-en 5 familles remplissant chacune des rôles particuliers.

Pour en savoir plus et les commander, rendez-vous sur www.feesmaison.be

C’en est fini des bouteilles en plastique !! dans une optique de réduction des déchets et de tendre vers une vie zéro plastique, c’est plutôt absolument génial j’ai envie de dire !