L’essuie-tout

Confession : depuis plusieurs années maintenant il n’y a plus d’essuie-tout dans cette maison. Avec 3 enfants alors en bas-âge, certains penseront que c’est suicidaire. Pourtant ça se passe nickel. D’abord, et sans vouloir vous faire peur, sachez que pour produire un rouleau d’essuie-tout, ben ça lui coute un bras, à la nature… En utilisation de matières premières pour sa production directe : arbres et eau.  La production de papier en général a un impact non négligeable en termes d’acidification atmosphérique (à cause des produits chimiques utilisés), de réduction et épuisement des ressources naturelles et de changement climatique – rien que ça. De plus, l’essuie-tout n’est pas recyclable tel quel (sauf si vous optez pour un essuie-tout certifié « éco label » qui lui peut être mis au compost uniquement s’il n’est pas imbibé de produits chimiques et/ou gras – donc généralement, c’est raté) Et puis, ça revient cher, l’essuie-tout…vu qu’on utilise en moyenne 3 rouleaux de papier essuie-tout par semaine, dans une famille. Un paquet de 3 rouleaux coûte environ 3 euros (les prix variant de 0,50€ à 1,90€ le rouleau). La consommation par an par famille est de 152€ J’ai investi dans de jolies serviettes de table pour quand nous recevons des invités. Et un petit essuie-main en coton pour la vie de tous les jours.

Les lingettes humides

J’utilisais aussi beaucoup ces petites lingettes jetables imprégnées, super pratiques pour les petites taches et les poussières. J’en consommais des tonnes et des tonnes…Pratiquement un pack de 80 par semaine – au prix unitaire variant de 0,02€ à 0,08€ selon les marques. Soit une économie d’une centaine d’euros par an. Mais surtout énormément de déchets remplis de produits chimiques dans ma poubelle… Après avoir fini mon stock, j’ai dit stop ! Un vieux t-shirt, des draps de lit usés jusqu’à la corde, des grandes loques à poussière trouées… Tout est bon! 5 minutes de découpage intensif en petits carrés de 10 cm de côté – très approximatifs. Et quelques-uns plus grands pour les gros accidents du quotidien. Certaines personnes auraient pris le temps de faire de vrais carrés, au mm près. Voir même de faire un bord pour éviter l’effilochage, mais au final, ça n’a pas d’importance (astuce de fainéante : ca s’effiloche beaucoup moins avec des ciseaux crantés ? ) Toutes ces mini-lingettes réutilisables sont pour l’instant sur mon appuie de fenêtre dans la cuisine, bien à vue (un joli panier ou un grand bocal pour le coté esthétique et me voilà parée)  Elles me servent à essuyer les gobelets renversés ou autres petits accidents du quotidien. Humidifiées à l’eau ou au vinaigre blanc, elles me servent pour le dépoussiérage des meubles, jouets, table, plan de travail…… Et puis, hop un petit tour en machine ! Vu la taille rikiki des carrés de tissus, ça ne change rien au nombre de machines à laver que je fais chaque semaine. Tout bénef quoi !
Et vous, que faites vous pour réduire votre impact écologique ?
Source : ADEME (L’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie en France)

Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.feesmaison.be

Vous souhaitez recevoir votre journal par email le dimanche, notre agenda du week-end le jeudi et ne rien manquer de nos actus, de nos concours ou des meilleures offres de nos partenaires ?
Inscrivez-vous à nos newsletters !