7Dimanche répond à vos questions !

Mes 3 chouchous. Je ne sais pas ce que je deviendrais sans eux! Et non ce ne sont pas mes 3 fées. C’est mon trio gagnant, ceux sur qui je compte. Aucun souci ménager qui ne puisse se régler grâce à eux… enfin presque! Vous retrouverez plus que régulièrement mes trois champions dans les astuces que je vous partagerai. Cuisine, ménage, beauté: rien ne les arrête! Ensemble ou individuellement, ils gèrent!

Le bicarbonate

Ici, chez Fées Maison on est 100% fan du bicarbonate – en extase sur les 1000  utilisations de cette poudre magique 🙂 Le bicarbonate est 100 % écologique, pas cher, biodégradable, non toxique et non inflammable. Plutôt pas mal, non? Cela dit, quand on cherche, on en trouve plusieurs: « Bicarbonate », « bicarbonate de soude », « bicarbonate de sodium »,    «bicarbonate alimentaire», en France on trouve même du  « sel de Vichy »,  et nos amis canadiens l’appellent « petite vache »(WTF???). Pas de panique, je vais vous faire un cours intensif et express sur les variations du bicarbonate. Prêt?

La différence entre toutes ces appellations? AUCUNE! C’EST PAREIL. Kiff Kiff bourricot. Ce sont juste ses noms courants. Parce que le vrai nom du bicarbonate est « hydrogénocarbonate de sodium ». Ouais, bon, ça fait un peu long et compliqué comme nom. Et pour les vrais fanatiques d’appellations diverses, sachez que le nom latin du bicarbonate est Natrii hydrogenocarbonas. Un p’tit dernier ? Dans l’industrie alimentaire, son code est le « E500 » – ça fait moins naturel mais c’est comme ça! Mais … en revanche, il existe différents types de bicarbonate. Leur différence principale est dans la pureté du bicarbonate. C’est justement ça qui va déterminer l’utilisation du produit. Voici les 3 principaux types de bicarbonate :

1. Le bicarbonate de soude « alimentaire » C’est le bicarbonate que l’on trouve le plus facilement. Regardez la boîte, normalement c’est écrit dessus.  C’est un excellent remplacement de produits de nettoyage coûteux.

– Il est polyvalent. Il est d’une grande utilité pour plusieurs tâches ménagères (nettoyage, bricolage, animaux domestiques, etc.).

– Il peut être consommé sans contre-indication. Ça veut dire que tu peux cuisiner avec (dans l’eau de cuisson, par exemple), et que tu peux aussi t’en servir pour tes soins de beauté et de santé. Existe en différente granulométrie. Si tu veux l’utiliser en cosmétique, faut le prendre en granulométrie extra fine, sinon ça peut griffer, irriter, rayer ton émail….

2. Le bicarbonate de soude « technique » Le « bicarbonate technique » ou « bicarbonate à usage technique » a une pureté moins élevée que le bicarbonate alimentaire. Attention : INTERDIT de le consommer ou de l’utiliser en cosméto !!! Son utilité doit se limiter strictement aux tâches ménagères. Le plus souvent, c’est le bicarbonate que l’on trouve dans les magasins de bricolage. Plus abrasif que le bicarbonate alimentaire, le bicarbonate technique peut être utilisé pour les tâches ménagères, le jardinage, l’entretient des piscine et le bricolage.

3. Le bicarbonate « pharmaceutique » Le « bicarbonate pharmaceutique » est le plus pur des bicarbonates (et par conséquent, le plus cher). On l’utilise exclusivement à des fins médicales — c’est pourquoi on ne le trouve qu’en pharmacie. En théorie, on peut aussi l’utiliser en cuisine, pour le nettoyage, soin du corps, etc. Mais vu son coût, ce ne serait pas un choix très économique. Quel type de bicarbonate utiliser ? Il n’y a pas photo. Pour toutes les utilisations quotidiennes de ce produit miracle, choisissez le bicarbonate alimentaire. Il est peu cher, polyvalent, et on en trouve facilement. Voilà ! votre lanterne est éclairée sur le bicarbonate?  Granulométrie extra fine et qualité alimentaire pour le bicarbonate – c’est celui que j’utilise et celui que je proposais sur l’e-shop. Renseignez vous dans votre épicerie favorite, ils vous aideront.

Le vinaigre
Le vinaigre, basique, classique, ultra cheap, fait des merveilles pour adoucir le linge. Je l’utilise depuis des années en lieu et place d’adoucissant (cher et potentiellement nocif). Aucune odeur aigre après le lavage; aucune odeur du tout d’ailleurs. (La « bonne » odeur du linge fraichement lavé, le savon qui mousse mousse mousse à n’en plus finir, l’obligation de lui offrir un gros diamant pour lui demander sa main… Que du barratin de marketeurs. Nah!) Non il n’abime pas les vêtements. Et perso, ma machine a plus de 8 ans et se porte comme un charme. Mais certaines pièces sensibles en caoutchouc pourraient mal supporter (qui a parlé d’obsolescence programmée???) donc dans le doute, un mélange 50/50 vinaigre et eau distillée (elle se conserve mieux). On peut aussi dès lors oublier l’anti-calcaire. Double économie et la nature vous dira merci.

Le savon noir

Du sol au plafond – de la cave au grenier. Encore un chouchou multi-usage! J’ai nommé le Savon Noir Traditionnel et économique, il fait des merveilles et est ultra-polyvalent. Attention à ne pas le confondre avec le savon noir cosmétique – ce n’est pas pareil. Le savon noir ménager est le champion:

* des sols: carrelages (et joints), lino, marbre, béton, mosaïques, tomettes, ardoises et parquets!

* de la cuisine: ultra dégraissant, il nettoyera parfaitement et rapidement casseroles, poêles et plaques de cuisson. Sans oublier la friteuse! Pour l’argenterie et les cuivres aussi: dans une bassine d’eau chaude, 2 à 3 cas: on fait trempette de 5 à 10 minutes. On égoutte. On sèche. Merci. Bonsoir

* de la lessive: comme prédétâchant

* du cuir: oui oui, aussi! il le nettoie, le nourrit et l’entretient! on teste avant sur une zone discrète quand même, mais un peu de savon sur un chiffon, on frotte, on rince. Brillance et souplesse au programme!

* des vitres: 1càc pour 2 litres d’eau chaude. Passer à l’éponge. Racler sans rincer. Voilààà

* du jardin: c’est un répulsif naturel contre les petites bestioles à 6 pattes dont on préfère se passer. Diluer 5 cas dans un litre d’eau et pulvériser.

* du barbecue: on récure avec une brosse dure sur laquelle on aura déposer un peu de savon noir. On rince à l’eau chaude. 

* insert de cheminée: un peu de savon sur du papier journal. Frotter. Rincer à l’eau chaude. C’est beauuuuuuuuu

* voitures, motos, vélos, bateaux: un peu sur une éponge. Laver. Rincer. (idem pour les plastiques intérieurs de la voiture ou des ponts de bateau – excusez du peu)

Et encore et encore, c’est que le début. D’accord? D’accord! Avec ces trois-là, nous voila déjà bien partis pour un ménage écolonomique.