7Dimanche répond à vos questions !

Avec les beaux jours qui reviennent, le refuge voit arriver de plus en plus de femelles avec leurs petits chatons, nés récemment. Ceci dans le meilleur des cas. Nous devons également, comme chaque année, faire face à de petits nés dehors, sans soins, qui ont perdu leurs mères et en grande détresse. Par ailleurs, un nombre incalculable d’annonces florissent sur les réseaux sociaux, signalant des chatons à donner. Or, il faut le rappeler, céder ou vendre des animaux sur Facebook, par exemple, est strictement interdit par la loi.

En effet, comment savoir si ces petits seront bien soignés et mis en ordre ? De plus, depuis le 1er janvier 2019, il faut un agrément pour ne pas stériliser sa chatte et la laisser avoir des petits. Hélas, la surpopulation féline n’est pas un phénomène nouveau et grand nombre des petits nés de chats errants, laissés sur place après un déménagement ou perdus, connaissent un destin funeste. Années après années, les refuges font tout ce qu’ils peuvent afin d’en sauver le plus possible mais malheureusement, chaque année, une partie de ces chatons arrivent tardivement en refuge et ne peuvent être sauvés. Nous ne le dirons jamais assez, stérilisez votre chat, vous sauverez des vies !

Pourquoi ne pas donner la pilule à mon chat ?

L’alternative de la stérilisation pour laquelle certains maîtres optent est la pilule. Malheureusement, ce n’est pas une bonne solution. Premièrement, elle provoque dans presque la totalité des cas des tumeurs mammaires qui entrainent la mort du chat. De plus, la raison principale énoncée est le coût moindre de la pilule, comparée à la stérilisation. Sur le moment-même, effectivement mais sur le long terme, la personne qui stérilise son chat y gagne largement financièrement. Il faut effectivement débourser une somme plus élevée, mais ce n’est qu’une seule fois, comparé à la pilule.

En conclusion..

Prenons une vue d’ensemble, avec un peu de recul. Imaginons un foyer avec une chatte non stérilisée. Celle-ci sort et parce qu’un voisin n’a pas non plus stérilisé son chat, la voici gestante. Elle peut avoir 5 ou 6 chatons. Ces chatons à l’âge adulte, auront eux aussi sûrement autant de chatons. Les chatons et leurs parents ou leurs frères et sœurs s’accoupleront tout autant ensemble qu’avec un chat autre que du foyer. Résultats, après quelques années, les maîtres sont dépassés et ne savent plus gérer tous ces chats sous leur responsabilité et appellent à l’aide. Ce type d’intervention font parties de la vie du refuge, malheureusement et nous ne pouvons que faire de notre mieux pour les aider en constatant les pertes félines dues à la consanguinité ou à la négligence subie suite à ce trop grand nombre de chats.

Nos pensionnaires à l’adoption

Guizmo est un Jack Russel de 12.5 ans qui est arrivé au refuge car ses anciens propriétaires n’avaient plus les moyens de s’en occuper. Guizmo devra être le seul chien du foyer car il ne s’entend pas avec ses congénères. C’est un chien joueur et gentil mais avec un côté indépendant. Il est habitué en maison.