La commodité ? Mais si, vous savez, ces produits faciles et bon marché. Souvent emballés individuellement. Déjà tout prêts. Dans un bel emballage plastique. Généralement, à usage unique. Mais tellement rapides et pratiques. Ces produits jetables existent parce que la facilité est incroyablement tentante. Ajoutez à cela le fait que ces articles à usage unique sont fabriqués et emballés avec des matériaux synthétiques bon marché pour vous offrir une option économique à court terme. Jackpot ! Ou pas ?

Faire un choix

Combien de fois, au supermarché, avons-nous opté pour la commodité plutôt que pour la durabilité ? Combien de fois avons-nous choisi un article simplement parce qu’il était moins cher? Nous passons tous par là. Mais le fait que vous lisiez cet article me dit que si vous ne prenez pas déjà des décisions d’achats durables, vous envisagez à tout le moins d’être plus attentif et peut-être même de tester le zéro déchet, et ça, c’est top ! Le faible coût et l’accessibilité de ces produits cracra n’équivalent pas à leur qualité. Pour déterminer le vrai coût (et l’avantage financier ou non d’un achat), on ne peut se baser uniquement sur le prix d’achat initial. Une fois que vous vous concentrez sur la rentabilité à long terme du produit lui-même, vous constaterez qu’en utilisant des produits respectueux de l’environnement, les produits « green » peuvent également vous aider à économiser à long terme! C’est là que se trouvent les vraies économies. J’en reviens à l’exemple du shampoing solide pour ne citer que celui-là. Un choix d’achat durable est non seulement gratifiant mais aussi rentable !

« Mais c’est plus cher ! » (à l’achat, peut-être…)

Premièrement ce n’est pas toujours le cas, selon le produit choisi et/ou l’endroit où vous vivez et où vous achetez… Cela dit, lorsque vous effectuez un achat dans un magasin, le montant que vous payez couvre également des frais liés à sa production et à la livraison physique du produit. Par exemple, la plupart des articles de soins personnels conventionnels sont fabriqués à partir de matériaux synthétiques non biodégradables et conçus pour un usage unique (ou limité) avant d’être jetés, ce qui les rend relativement peu coûteux à fabriquer et à moindre coût, tandis que les produits respectueux de l’environnement sont généralement bien conçus avec des composants biodégradables ou compostables. Les autres raisons pour lesquelles les articles durables peuvent coûter un peu plus cher que les articles non verts sont variées: Le travail équitable et les pratiques éthiques coûtent plus cher (surtout quand c’est produit localement), les certifications tierces réputées ne sont pas bon marché, un salaire équitable pour les ouvriers est un surcoût plus élevé…. Proportionnellement, produire en masse (aux dépens de la planète) revient bien moins cher aux grosses sociétés avides. Lorsque vous prenez une décision d’achat, il est important de ne pas confondre être pingre avec être éco(lo)nome !

Et l’écolonomie dans tout ça ? Comme illustré ci-dessus, il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les éco-articles peuvent avoir un coût initial plus élevé que leurs homologues conventionnels. Cependant, le coût initial d’un article est très différent de sa rentabilité globale. Bien que vous puissiez payer un peu moins à la caisse pour les produits conventionnels / jetables, vous finirez inévitablement par payer beaucoup plus lorsque vous devrez les remplacer encore et encore à l’avenir.

D’un autre côté, si vous choisissez de dépenser un peu plus initialement pour des articles bien construits et durables, conçus pour être réutilisés encore et encore, vous constaterez rapidement que vos économies s’additionnent à long terme car vous n’aurez pas à les remplacer aussi souvent. Il n’est guère logique de payer un peu moins pour un produit jetable que vous savez que vous devrez continuer à remplacer plusieurs fois au cours de l’année, au lieu de payer ces quelques euros de plus pour un article qui vous durera des années, sinon pour toujours!

C’est l’exemple d’un rasoir de sécurité : 50€ en moyenne bien qu’on en trouve de haute gamme à bien plus cher. En comparant avec des jetables : environs 10€ pour une marque connue, 6 rasoirs. A raison de 5 rasages (en étant optimistes hum hum – merci aux hommes ayant donné leur avis sur ma page Facebook pour ce mini sondage <3 ) avant de remplacer et d’un rasage quotidien, cela revient donc à 33 centimes le rasage, donc à plus de 120€ par an… CQFD

Une autre raison de choisir la durabilité est que chaque achat augmente la demande pour ces produits verts. Avec une demande plus élevée, davantage d’entreprises seront encouragées à y répondre, réduisant progressivement ses coûts à mesure qu’elles modifient leur production pour répondre à ce besoin croissant d’articles zéro déchet. Un cercle vertueux donc.

Vous souhaitez recevoir votre journal par email le dimanche, notre agenda du week-end le jeudi et ne rien manquer de nos actus, de nos concours ou des meilleures offres de nos partenaires ?
Inscrivez-vous à nos newsletters !